Assassin’s Creed Valhalla Le Siege de Paris : Le bureau de Assassins en Francie

Astuce : Entrer dans le bureau des Assassins en Francie (Futur antérieur)

Astuce : Entrer dans le bureau des Assassins en Francie (Futur antérieur)

assassins-creed-valhalla-dlc-siege-de-paris-liste-trophees-succes-jaquette
assassins-creed-valhalla-dlc-siege-de-paris-liste-trophees-succes

Assassin's Creed Valhalla : Comment Entrer dans le bureau des Assassins en Francie : Bureau de lutèce

Dans le DLC Le Siege de Paris, il n’y a qu’un bureau des Assassins, le bureau de Lutèce qui se trouve au sud de Paris, pas loin du quartier des pestiférés.

Cependant, ce bureau est protégé par une porte, et il vous faut 3 clés pour l’ouvrir.

Ces 3 clés peuvent être obtenues dans des ruines secrètes, qui font partie des mystères à faire dans les régions de Francie.

Une fois les 3 clés récupérées, vous pourrez vous rendre à Paris et entrer dans le bureau.

Emplacement du bureau de Lutèce

L’entrée se fait par un grand trou dans le sol visible facilement grâce à votre corbeau.

Obtention des clés

Clé #1 : Ruine de Diodurum (Melunois)

Rendez-vous à l’endroit indiqué ci-dessus, il y a un point de synchronisation pour vous repérer.

Sautez dans le gros trou d’eau, puis entrez dans le petit tunnel. Avancez jusqu’à la porte avec le symbole des assassins, et ouvrez-là.

Avancez dans les couloirs et continuez par le trou d’eau en contre bas.

Continuez jusqu’à trouver des jarres d’huile, et utilisez-en une sur le mur destructible devant vous pour ouvrir la porte, et trouver la première clé dans la pièce.

Clé #2 : Ruine de Gisai (Évresin)

Rendez-vous à l’endroit indiqué ci-dessus, l’entrée se fait par un trou dans le sol protégé par des planches de bois que vous pouvez facilement casser.

Descendez et avancez jusqu’à la porte des assassins que vous pouvez ouvrir.

Frayez-vous un chemin à travers les rats grâce à une arme rapide et légère, et avancez dans les couloirs jusqu’à repérer la clé sur la droite sur une petite table. 

Ici aussi, vous aurez à faire avec les rats, repoussez-les à coups d’épée, puis montez sur la table pour être au calme et pouvoir récupérer la clé.

Clé #3 : Ruine de Champlieu (Amiénois)

Rendez-vous à l’endroit indiqué ci-dessus, l’entrée se fait par un trou dans le sol protégé par des planches de bois que vous pouvez facilement casser.

Descendez et avancez jusqu’à la porte des assassins que vous pouvez ouvrir.

Avancez dans le couloir pour trouver une étagère, tirez là contre vous pour libérer l’accès au tour qui se trouve derrière. 

Faites demi-tour, et passez dans le petit trou dans le mur, faites attention aux rats une nouvelle fois. 

Avancez pour trouver des jarres d’huile, vous pouvez continuer encore un peu plus pour récupérer un livre de savoir. 

Ensuite, faites demi-tour, lancez une première jarre d’huile sur les rats pour les faire fuir, puis prenez la deuxième jarre d’huile et revenez vers l’entrée. 

Si vous avez fait exploser les jarres sans faire exprès, partez suffisamment loin pour les faire réapparaître. 

Sur le mur de gauche, vous verrez un mur destructible, faites l’exploser pour trouver la 3ème et dernière clé dans la pièce.

Ouverture du bureau des Assassins de Francie (Lutèce)

Rendez-vous à l’emplacement du bureau à Paris.

Vous pouvez maintenant ouvrir la porte grâce à vos 3 clés. 

La suite du bureau se trouve au niveau inférieur de la grande pièce, protégée par un mur destructible. 

Pour continuer, vous pouvez utiliser une flèche explosive si vous avez l’aptitude et une barre d’adrénaline. 

Sinon, des jarres d’huile se trouvent au niveau supérieur.

Si vous avez besoin des jarres, montez au niveau supérieur, frayez-vous un chemin à travers les rats, et prenez une jarre.
Faites ensuite le tour pour descendre avec sans la casser. Et faites exploser le mur.

Vous aurez accès à le coffre d’équipement du bureau de Lutèce, il contient une épée à une main : Joyeuse, et vous débloquerez le trophée / succès : futur antérieur.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires