Test Marvel’s Avengers : Super-héros oui, super jeu ? Pas forcément

Test : Marvel's Avengers

snir

13/20

L'avis de SNIR

Marvel’s Avengers aurait pu être un très bon jeu solo de super-héros, avec une histoire intéressante sur le papier, une introduction haute en couleur qui donne vraiment envie de continuer, et une fin grandiose qui vaut la peine de faire le jeu ! C’est malheureusement dans sa partie centrale que Marvel’s Avengers se perd, et nous perd au passage. En voulant jouer sur tous les tableaux : exploration, jeu coopératif, jeu connecté avec des tâches quotidiennes, gestion de statistique, ect… Il finit par le rien faire vraiment bien, et semer une confusion parmi ses propres fonctionnalités. La réutilisation constante des zones et des objectifs à travers des vagues d’ennemis incessantes épuise complètement la narration. La réalisation technique n’est pas non plus au rendez-vous, Marvel’s Avengers apparaît comme daté et montre clairement un temps de développement beaucoup trop faible par rapport aux ambitions du titre qui aurait mérité quelques mois de plus. Il en résulte un jeu avec de vraies bonnes idées, mais tout autant de vrais problèmes et de mauvais choix qui entache la progression.

Le test :

Partager le test :

Seulement 2 ans après Shadow of the Tomb Raider, Crystal Dynamics revient avec Marvel’s Avengers. Contrairement à Marvel’s Spider Man, il ne s’agit pas ici d’un open world, mais d’une suite de missions. Le jeu débute durant le A-Day, en compagnie des Avengers. Un événement catastrophique engendre la destruction de la ville. Les Avengers sont considérés comme responsables et disparaissent. Bon jeu de super-héros ou grande déception ? La réponse dans ce test !

Ce test est sans spoil sur le scénario, mais il est impossible de donner un avis complet sans évoquer certains passages du jeu, soyez en conscient.

Nous allons passer en revue les points importants : gameplay, graphisme, scénario, bande-son, duré de vie et trophée platine avant de donner une note finale. Je vous invite vous aussi à donner votre avis dans les commentaires.

Les graphismes :

S’agissant d’un des derniers jeux avant l’arrivée des consoles next-gen, Marvel’s Avenger à un lourd poids sur ces épaules. Malheureusement, il ne faudra pas compter sur lui pour montrer tout le potentiel de cette fin de génération. Le jeu est très loin d’être une vitrine technologique.

Sans pour autant être vilain, le jeu souffre d’un retard technique flagrant, très générique dans son aspect et son level design. Marvel’s Avengers nous offre un léger goût de dépassé. Les environnements sont plutôt vides, les zones particulièrement petites. Le jeu montre pourtant une bonne variété de paysages : toundra enneigée, désert de l’Utah, zones urbaines, de jour comme de nuit, sans pour autant arriver à nous convaincre. Il souffre de la comparaison avec d’autres jeux du même genre, (comme Infamous Second Son sorti lui en 2014, l’un des premiers jeux de la PS4… en open-world… Et plus joli…).

Mention spéciale à la zone dans l’espace, où vous allez parcourir la station spatiale en ruine, plutôt réussi.

Les visages des acteurs officiels des Avengers ne sont pas utilisés, mais cela n’est pas particulièrement gênant après quelques minutes d’adaptation, même pour les fans.

Malheureusement, le titre ne profite pas de ces graphismes plutôt simples pour tourner parfaitement sur les consoles. Marvel’s Avengers reste très gourmand et l’optimisation fait peine à voir. De nombreux ralentissements sont à prévoir, que ce soit dans les phases de combat, dès qu’il se passe un peu trop de choses, ou juste après un temps de chargement, ou la console se met à ramer de toutes ses forces pour essayer de charger péniblement la scène.

Beaucoup de bugs graphiques sont encore présents, même deux semaines après la sortie du jeu. Textures baveuses, murs transparents, caméra perfectible. Décidément, Marvel’s Avengers ne joue pas sa meilleure carte sur l’aspect esthétique.

Dans Marvel’s Avengers vous aurez la possibilité de prendre de contrôle de 6 héros différents : Kamala Khan (Ms. Marvel), Iron Man, Hulk, Black Widow, Thor et Captain America.

Chaque héros peut être personnalisé avec différentes tenues : plusieurs formes et couleurs sont disponibles, c’est un détail appréciable, même si beaucoup de ces costumes ne sont que des copier/coller avec une couleur différente. On notera aussi que la façon de débloquer ces tenues est tout sauf agréable.

Effectivement, seules quelques tenues sont à débloquer durant l’histoire et les missions, ou en augmentant le niveau de votre héros préféré. Pour les autres tenues, vous allez devoir passer des heures et des jours à terminer des défis quotidiens sans intérêt (à base de 20 éliminations par là, 10 tirs dans la tête par ici). Ou encore à farmer en boucle certaines missions, pour obtenir des modèles de fabrication et des ressources.

La tâche devient donc particulièrement ennuyante et enlève toute envie d’obtenir toutes les tenues.

Le dernier moyen étant bien entendu d’utiliser votre porte-monnaie, et d’investir dans l’argent virtuel du jeu pour acheter les tenues (qui sont d’ailleurs à un prix exorbitant !!!). Des emotes et des plaques sont présentes aussi, sans aucun intérêt…

Les microtransactions sont mises en valeur mais ne sont absolument pas obligatoires et ne déséquilibrent pas le jeu.

Rien ne semble aller sur Marvel’s Avengers, un résultat plutôt surprenant quand on voit les précédents jeux du studio Crystal Dynamics. Marvel’s Avengers ne pas avoir eu le temps de développement nécessaire pour une sortie dans de bonnes conditions. Le jeu possède d’autres atouts qu’il faut apprendre à découvrir.

Le gameplay

L’une des principales qualités de Marvel’s Avengers, c’est la variété dans son gameplay, tout au long de son histoire, le jeu vous emmène à la découverte des différents héros, apportant une impression de nouveauté fort agréable et nécessaire à plusieurs moments du jeu, le reste étant plutôt redondant.

Un gameplay particulièrement différent a été mis en place pour chacun des personnages, avec un réel écart dans les sensations lors des attaques, que ce soit au corps-à-corps, à distance, mais également dans les attaques spéciales que vous pouvez déclencher.

Au fur et à mesure que vous les débloquerez, vous serez libre de choisir le héros que vous préférez pour jouer la suite de l’histoire principale et les différentes missions secondaires. Laissant alors la possibilité au joueur de choisir entre un gameplay nerveux, voir carrément bourrin avec Hulk, ou un aspect plus agile et tactique avec Black widow, ou encore un gameplay aérien avec Iron Man et Thor. Un point très appréciable, qui prend tout son sens à travers la coopération en multijoueur.

Effectivement, quand vous allez progresser dans l’histoire, vous débloquerez la possibilité de jouer les missions non pas avec une IA en guise d’allié, mais directement avec de vrais joueurs comme vos amis, mais également des joueurs inconnus grâce au matchmaking (qui lui, n’est absolument pas abouti …). Vous aurez ainsi tout le temps durant les temps de chargement ( qui sont beaucoup trop longs) pour vous mettre d’accord sur : qui va jouer qui.

Après une introduction haute en couleur et en explosions, qui donne vraiment envie de continuer le jeu, vous découvrez les premières missions dans un style exploration vraiment sympathique, style qui finira par disparaître sans jamais revenir, pour laisser place beaucoup trop souvent à des missions à base de vague d’ennemis… Dommage… On perd toute l’âme du jeu.

Les combats : peu importe le personnage que vous aurez choisi, vous aurez 3 possibilités pour vous battre.

Des attaques au corps-à-corps, avec des attaques lourdes ou légères et un système d’esquive. Des attaques à distance, en fonction des armes de votre personnage (marteau de Thor, pistolet de Black Widow ou encore le bouclier de Captain America) mais également des capacités spéciales qui se rechargent avec le temps, et qui sont capables de faire beaucoup de dégâts et qui sont parfois impressionnantes.

Une bonne variété d’ennemis est disponible dans le jeu, principalement des robots de l’AIM, qui auront différentes tailles et capacité. Vous croiserez des ennemis simples, d’autre équipés de bouclier ou d’armes plus puissantes, pour aller jusqu’au Warbot, des robots géants plutôt costauds.

Malheureusement, les vagues d’ennemis qui apparaissent un peu n’importe où, n’importe quand, finissent par rendre les phases de combat un peu brouillon, les zones sont généralement trop petites et ça deviens un bon gros bazar très rapidement.

Et on finira généralement par marteler la touche d’attaque et faire quelques esquives de temps en temps.

Très vite dans l’aventure, vous ferez la découverte de votre QG : l’héliporteur, qui va évoluer de l’état de ruine à une belle base flambant neuve, où chaque super-héros aura ça propre chambre avec plein de détails sympathiques pour les fans.

Au centre de l’héliporteur : la war table. C’est sur cette table que vous pourrez voir les différentes régions du jeu et ainsi lancer les missions que vous souhaitez.

Et c’est là que commence l’incompréhension…

Les missions principales sont plutôt faciles à suivre et peuvent toutes être enchaînées sans s’occuper du reste. Par contre, pour ce qui est des missions secondaires, c’est une autre paire de manches : les missions arrivent, puis repartent, sont disponibles avec certains héros seulement, sans raison particulière…

Il y a un grand nombre d’objectifs différents à première vue, qui sont au final les mêmes missions, dans les mêmes zones, tout ce mélange, c’est infâme.

Dans les menus l’enfer est présent également, l’onglet des objectifs est terriblement mal pensé, tout se chevauche, sans possibilités de faire le tri. Le système de point de repère sur la carte n’est pas vraiment efficace, parfois même totalement erroné !

Énormément de mission possède des noms différents (Sabotage, Elimination, …) pour aucune raison particulière, car vous allez retrouver les mêmes types d’objectifs, dans les mêmes zones : pirater un serveur, battre 3 vagues d’ennemis, activer un QTE, détruire une turbine, battre 5 vagues d’ennemis, ect … : C’EST D’UN ENNUI !

Comme tout bon jeu du genre, vous aurez la possibilité d’améliorer vos héros. Marvel’s Avengers fait le choix d’une double amélioration : niveau et puissance. L’arbre de compétence, propre à chaque héros est plutôt fourni, et vous permet de débloquer de nouvelles attaques.

Augmenter votre niveau, permet principalement de débloquer des points de compétences et améliore légèrement vos statistiques mais n’aura vraiment d’impact sur vos performance en jeu.

Le niveau de puissance lui, est lié à votre équipement, et c’est lui qui ferra office de difficulté dans le jeu, avec un niveau minimum à atteindre pour certaines missions et une rejouabilité de celles-ci avec une puissance plus haute.

Le fonctionnement est semblable à ce que l’ont à pu voir dans le récent Ghost Recon Breackpoint ou encore dans The Division 2. Sans pour autant tomber dans l’aspect RPG, vous allez devoir gérer vos équipements et sélectionner les meilleurs pour progresser rapidement. La progression est plutôt bien équilibré, on regrette par contre qu’aucune modification esthétique ne se passe sur les personnages en fonction de l’équipement.

Vous pouvez également améliorer ses même équipements grâce à un système de ressources, lui beaucoup moins bien pensé, au final un peu prise de tête, et qui vous demandera de nombreuses heures de farm pour améliorer un personnage au maximum.

Pour continuer dans les mécaniques à la mode, un système de défis et de tâches quotidiennes à été mis en place pour nous demander de revenir régulièrement sur le jeu.

Il s’agit principalement d’objectifs sans intérêt, qui vous demanderons de faire les mêmes choses en boucle encore et encore… Ces défis étant primordiale pour améliorer vos héros ou encore débloquer les tenues et costumes.

On pourra noter l’IA allié bien réussi ! Qui viendra vous relever plutôt rapidement, même dans des endroits compliqués, rendant le jeu en Solo très accessible. On sent que le jeu est pensé pour la coop mais que l’aspect solo n’a pas été négligé pour autant.

Quelques combats de boss sont présents dans le jeu, trop peu malheureusement. D’autres devraient arriver dans les mois à venir, mais si les développeurs avaient eu le temps, il y en aurait sûrement plus …

Ici, quelques secteurs ennemis reprenant les 3 ou 4 boss du jeu, et c’est fini. Mention spéciale pour le boss de fin vraiment sympa ! Sans vous en dire plus, le jeu vaux le coup juste pour cette scène finale, à condition de ne pas lâcher avant la fin…

Dans certaines missions, vous pourrez tomber sur des caches secrètes à trouver grâce à un petit radar ou à résoudre avec un puzzle, des petites zones sympathiques pas toujours faciles à trouver au premier coup d’œil.

Marvel’s Avengers propose un gameplay multifacette, avec de vraies bonnes idées mais avec pas mal d’imperfections et beaucoup trop de bug pour que la progression dans le jeu soit vraiment agréable. La réutilisation constante des zones, des objectifs est vraiment trop présente et ennuyante. Il faut cependant s’accrocher jusqu’à la fin pour profiter des qualités du jeu, les plus fous pourront essayer le 100%.

Le scénario

S’inspirant des comics, Marvel’s Avengers nous offre une aventure vraiment sympathique, sans être révolutionnaire non plus. Le jeu profite d’une entrée en matière vraiment réussi et d’une fin grandiose, pour malheureusement perdre complètement son intérêt dans toute la partie centrale du jeu.

Mais en dehors de ça, on est bien loin du vrai bon jeu solo que Marvel’s Avengers aurait pu être, la narration est trop faible et trop inconstante pour maintenir l’intérêt du joueur, devoir refaire en boucle certaines missions pour trouver des coffres, des ressources n’arrange pas les choses.

L’aspect de progression avec la découverte des différents Avengers tout au long de l’aventure est vraiment appréciable.  

Une fois l’histoire principale terminé, le contenu end-game vous laissera sur votre faim, il s’agira de faire et refaire les mêmes choses, composées en quasi-totalité de vagues d’ennemis et de défis du jour.

Des prochains personnages seront bientôt ajoutés pour offrir encore plus de possibilités, l’implémentation de ces personnages ajoutera très certainement une introduction scénarisée pour chacun d’entre eux.

La bande-son

Tout comme les visages des acteurs officiels, les voix françaises des films ne sont pas non plus utilisées, la VF reste de très bonne qualité générale et on s’y habitue au bout d’un moment. 

À part pour Jarvis, ou là ça ne colle pas, et qui viendra de plus trop souvent faire de long monologue pour ne rien dire, où vous signalez un coffre que vous aviez vu depuis bien longtemps. 

Aucune musique n’est vraiment présente dans le jeu, l’ambiance sonore en souffre un peu malgré un sound-design plutôt soigné dans les phases d’action.

La durée de vie

L’histoire principale devrait vous prendre environ 10 heures pour être complété, un peu plus si vous essayer de faire un maximum de quêtes secondaires en même temps.

Ces 10/15h seront bien gonflé à la vague d’ennemis tout au long des missions du jeu.

Pour atteindre le 100% beaucoup plus de temps sera nécessaire, avec beaucoup de tâches répétitives à effectuer jours après jours.

Environ 60h pour le 100% du jeu et 90h pour tous les trophées / succès

Le guide complet de tous les trophées et succès

Pour parler rapidement des trophées et succès : c’est une liste accessible, avec un grand nombre d’objectif lié à l’histoire. Cependant, à la fin il vous restera quelques trophées / succès très longs à obtenir, sur lesquels il faudra passer des heures à refaire les mêmes choses pour les débloquer. 

Note et conclusion

Marvel’s Avengers aurait pu être un très bon jeu solo de super-héros, avec une histoire intéressante sur le papier, une introduction haute en couleur qui donne vraiment envie de continuer, et une fin grandiose qui vaut la peine de faire le jeu ! C’est malheureusement dans sa partie centrale que Marvel’s Avengers se perd, et nous perd au passage. En voulant jouer sur tous les tableaux : exploration, jeu coopératif, jeu connecté avec des tâches quotidiennes, gestion de statistique, ect… Il finit par le rien faire vraiment bien, et semer une confusion parmi ses propres fonctionnalités. La réutilisation constante des zones et des objectifs à travers des vagues d’ennemis incessantes épuise complètement la narration. La réalisation technique n’est pas non plus au rendez-vous, Marvel’s Avengers apparaît comme daté et montre clairement un temps de développement beaucoup trop faible par rapport aux ambitions du titre qui aurait mérité quelques mois de plus. Il en résulte un jeu avec de vraies bonnes idées, mais tout autant de vrais problèmes et de mauvais choix qui entache la progression.

snir

L'avis de SNIR

13/20

Partager le test :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *